4120[point]CORPS
Beyrouth - Paris

Actualites

15 mars 2018: Première européenne de « Dresse-le pour moi » à la scène nationale de Saint-Nazaire.
http://www.letheatre-saintnazaire.fr/spectacles/dresse-le-pour-moi

"فأدِّبْهُ لي"

"Dresse-le pour moi"

Création 2018

الدائرة الثالثة، مُتَفرِّقات

Le troisième cercle, variations

Installation et performance

Chorégraphie et mise en scène : Nancy Naous / Aassistée par : Nadim Bahsoun / Interprètes: Mohamed Fouad, Dalia Naous, Hanane El-Dirani et Nancy Naous / Recherche lexicale : Nancy Naous / Musique: Hadi Zeidan / Vidéos : Sarah Sraje / Scénographie : Cynthia Zahar / Lumière : Alexandre Vincent / Costumes : Jörg Todtenbier/ Photos de la performance: Mohamed Ammar .

Les huit interviews ont été réalisé par Rawan kashmar sous la direction de Nancy Naous.
Les textes utilisés dans la performance sont basés sur les histoires de Yasmine Dabbous, Hanane Hajj Ali et Sawssan Awwad.

Production Cie 4120.CORPS – Coproduction  Culture Ressource (Al Mawred Al Thaqafy )/ Ministère de la culture, Liban / Heinrich Boell Stiftung, Middle East Office Beirut / MuCEM /. avec l’aide à la création et le soutien du CND, Pantin.

(NDLR :Avant Le troisième cercle, variations, il y avait le troisième cercle tout court. Un projet sous forme de spectacle et installation interrogeant l'orientation que prendrait l'Art en général et la danse et la musique en particulier dans la perspective de la loi islamique. Ce projet a démarré en collaboration avec le compositeur Wael Koudaih dans le cadre du festival Bidoun Takleef (without formality) pour fêter les dix ans d'existence de Culture Ressource (Al Mawred Al Thaqafy) au Caire en 2014).

هذه الأحذية صنعت للمشي

Conception, chorégraphie et mise en scène : Nancy Naous / Interprètes: Dalia Naous et Nadim Bahsoun / Musique: Composition originale Version 1 : Wael Koudaih / Composition originale Version 2 : Osloob et Pablo Szapiro / Scénographie : Cynthia Zahar / Création lumière : Hagop Der-Gougassian et Alexandre Vincent / Costumes : Sidonie Floret / Photos : Mohamed Charara et Ibrahim Dirani/Dar Al Mussawir.

Production Cie 4120.CORPS – Coproduction  Arab Funds For Arts and Culture (AFAC) – Culture Ressource (Al Mawred Al Thaqafy )/ Young Arab Theatre Fund (YATF) / Ministère de la culture du Liban avec l’aide à la création et le soutien de Micadanses, Paris / Théâtre Al Madina, Beyrouth.

لحظة تلاشي

4120 est le nombre de kilomètres qui séparent Beyrouth de Paris. La compagnie a été créée à l'initiative de Nancy Naous.
Instant de chutes est le premier spectacle de la compagnie; une pièce pour six interprètes explorant la résonance des violences dans notre corps : comment se modifie-t-il pour s’adapter aux réalités socio-politiques et interagir avec elles ?
S’ensuit These shoes are made for walking - essais chorégraphiques sur les événements en cours dans le monde arabe; L’idée clé de cette performance est d’abord celle du Printemps arabe et ce qui s’en est suivi comme engrenage de violence, de sang versé, de vies fauchées, d’oppression et de barbarie. Mais une autre image est venue s’y greffer : celle des corps se révoltant lors des manifestations comme s’ils dansaient la dabké, danse populaire orientale qui anime fêtes et cérémonies de mariage, symbole du patrimoine folklorique du monde arabe.
Puis Le troisième cercle, variations (spectacle et installation) qui questionne la position de la Charia quant à la danse, le corps féminin et la musique.
Dresse-le pour moi est le titre de la nouvelle création de la compagnie (première le 15 mars 2018 à la scène nationale de Saint-Nazaire). Un spectacle qui interroge la construction du corps masculin dans les sociétés arabes.

Diplômée en théâtre et arts du spectacle de l’Institut des Beaux - Arts à Beyrouth. Très jeune, Nancy suit des cours de danse classique auprès de Georgette Jbara puis commence à s’intéresser à la danse moderne et suit les cours de Leila Elkhatib et ceux de l’académie Gharzouzi. Elle se forme aussi à la danse folklorique avec Fahd el Abdullah puis avec Malek Andary. Elle découvre la danse contemporaine auprès de Roueida El Ghali Hornig et en participant au stage intensif de danse contemporaine animé parJan Push. Elle joue en tant que comédienne et danseuse dans plusieurs pièces au Liban (notamment avec Roger Assaf Siham Nasser et Jana EL Hassan), elle joue et danse aussi dans des courts métrages, des séries télévisées et des clips musicaux. En parallèle à ses expériences professionnelles sur scène et à l’écran, elle commence à enseigner le théâtre et la danse contemporaine et continue à nourrir son travail à travers différents stages et ateliers au Liban et à l’étranger. En 2001, elle co-fonde avec d’autres artistes libanais et sous la direction de Roueida el Ghali Hornig l’un des premiers collectifs libanais de théâtre de mouvement Studio 11 dont les créations se basent sur les recherches personnelles de chacun de ses membres pour promouvoir une identité de jeunes artistes libanais de l’après- guerre. Puis Nancy traverse les 4120 kilomètres qui séparent Beyrouth de Paris pour continuer ses études et suivre des cours de danse. Elle obtient alors un DEA en Arts du spectacle et un Diplôme d’Etudes corporelles de la Sorbonne Nouvelle - Paris III. Elle suit aussi des cours réguliers et des masters classes à Micadanses, au CND Pantin et à la ménagerie de verre. En 2005, elle retourne au Liban , reprend l’enseignement et commence une collaboration avec le Collectif Shams au Liban, afin d’amener des chorégraphes et danseurs qu’elle a connu lors de son séjour à Paris, à donner des ateliers de danse contemporaine au sein du théâtre Tournesol à Beyrouth. Puis elle collabore avec l’ECM/ZINC (la Friche la Belle de Mai/Marseille) pour co- piloter des ateliers de danse contemporaine Body mouvement and multimedia auprès de Anne Le Batard de la compagnie Ex-Nihilo dans le cadre du projet Rami qui est une plate-forme expérimentale dédiée aux relations entre démarches artistiques et nouvelles technologies dans les pays méditerranéens. Après de nombreux allers-retours entre le Liban et la France, Nancy chorégraphie 33J. une performance duo avec sa soeur Dalia Naous, inspirée de la guerre qui a duré 33 jours en juillet 2006 au Liban. Quelques années plus tard, elle retourne à Paris pour s’y installer et fonde sa compagnie de danse contemporaine 4120.CORPS.

Copyright © 4120.Corps - 2017